SAEIV

Comprendre les SAEIV, ces systèmes qui assistent les opérateurs de transport au quotidien

Comprendre les SAEIV, ces systèmes qui assistent les opérateurs de transport au quotidien

Avez-vous déjà entendu parler de « SAEIV » ? Derrière cet acronyme de « Systèmes d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs » se cache un outil complexe et intelligent conçu pour aider au quotidien les opérateurs de transport.

À quoi (et à qui) servent les SAEIV ?

Un SAEIV possède plusieurs interfaces et s’adresse à la fois aux conducteurs de bus, aux responsables d’exploitation et aux voyageurs.

1. Faciliter la conduite

Aide à la conduite pour les conducteurs avec le guidage GPS sur le SAEIV

Première cible d’un SAEIV : les conducteurs ! Grâce à un système de géolocalisation, le SAEIV leur permet de connaître en permanence leur position sur la ligne et leur avance-retard par rapport à l’horairethéorique. Avec les solutions les plus avancées, ils peuvent même disposer d’un véritable outil de guidage GPS adaptée à leur service de bus ou d’autocar.

En outre, la solution rend les conducteurs plus rapidement opérationnels sur le terrain : véritable outil d’aide à la conduite, elle complète leur formation en leur permettant de se repérer sur leur itinéraire –notamment s’ils ne connaissent pas ou peu leur ligne, comme l’affirme Estelle Hervouet, conductrice de car pour la société Groussin dans la région nantaise: « La fonction GPS pour autocar est utile pour les nouveaux conducteursqui ne connaissent pas la course et qui découvrent leur circuit. » Une fonctionnalité qui s’avère aussi particulièrement utile sur les lignes saisonnières !

Quant à l’isolement des conducteurs sur le terrain, c’est de l’histoire ancienne ! Appels, messages, signalements d’incidents… L’application embarquée dans le véhicule les connecte en permanence avec leur responsabled’exploitation, leur offrant ainsi une communication plus fluide au quotidien !

2. Superviser l’exploitation au quotidien

Supervision de l'exploitation avec un SAEIV

La deuxième cible d’un SAEIV est le responsable d’exploitation. Grâce aux informations transmises par les applications embarquées et à l’outil de géolocalisation, celui-ci peut suivre en temps réel la position des véhicules et connaître ce qu’il se passe sur l’ensemble de ses lignes et de ses véhicules. En cas d’anomalie ou d’incident, il est automatiquement alerté et peut entrer en communication avec les conducteurs pour résoudre le problème.

Avec un SAEIV, l’exploitant est aussi en mesure de traiter les demandes d’information et les réclamations clients. L’outil lui indique à chaque instant où se situent les bus, ce qui lui permet d’alerter les voyageurs en cas de problème. Comme l’explique Mohamed Bouziane, agent d’exploitation chez Keolis Seine Essonne, l’outil de SAEIV offre même la possibilité de « consulter l’historique pour rejouer une course en cas de réclamation » et constater ainsi si la plainte est justifiée ou non.

L’objectif du responsable d’exploitation : assurer une qualité de service optimale pour les voyageurs… tout en respectant les engagements contractuels prévus avec la collectivité comme la ponctualité !

3. Informer les voyageurs

Et justement, les voyageurs bénéficient eux aussi du système au quotidien, grâce à l’information retransmise en temps réel. On parle alors de « SIV »,« Système d’Information Voyageurs ». Les applications embarquées dans les bus ou les autocars remontent continuellement des données, qui sont d’abord analysées puis diffusées aux voyageurs via une application sur leur téléphone.Ceux-ci peuvent savoir en temps réel où se situe leur bus, dans combien de temps celui-ci arrive et connaître les informations liées au trafic.

Aujourd’hui, le voyageur consulte de plus en plus les renseignements liés à son trajet sur son smartphone. Les SAEIV possèdent un Système d’Information Voyageurs, qui met à disposition du public une interface web ou une application mobile qui lui fournit de l’information dans la langue de son choix. Mais l’information peut aussi être relayée sur des écrans installés aux arrêts ou à l’intérieur du véhicule.

Grâce au SAEIV, l’utilisation du bus et de l’autocar est rendue plus facile et confortable pour les voyageurs. Un système qui contribue également à fidéliser la clientèle et à rendre le réseau plus attractif !

Comment fonctionne un SAEIV ?

Un SAEIV est une solution logicielle qui s’appuie sur différents équipements matériels pour fonctionner auprès de ses utilisateurs. Tour d’horizon des équipements essentiels au bon fonctionnement d’un SAEIV.

Schéma de fonctionnement d'un SAEIV

1. Un terminal embarqué dans le poste de conduite

Le conducteur dispose d’une application embarquée qui lui sert d’interface utilisateur. Cette application est intégrée à un pupitre installé sur son tableau de bord. Grâce à l’interconnexion des systèmes, le dispositif permet au conducteur des’identifier de manière unique à la fois sur le terminal d’aide à la conduite pour saisir sa prise de service et sur le système d’information voyageurs pour réinitialiser les terminaux visuels et sonores. Les informations recueillies sont structurantes pour le bon fonctionnement du SAEIV. En outre, l’application permet au conducteur de retrouver tous les renseignements utiles d’aide à la conduite.

2. Des ordinateurs pour la supervision des responsables d’exploitation

La supervision de l’exploitation des bus est assurée par les responsables d’exploitation depuis leurs écrans d’ordinateurs. Ils y retrouvent toutes les informations en temps réel sur le fonctionnement des bus, et peuvent, le cas échéant, interagir avec les conducteurs sur le terrain.

3. Des terminaux mobiles ou fixes pour informer les voyageurs

Information des voyageurs en temps réel dans un SAEIV

Le SAEIV nécessite que l’information, remontée en temps réel par les terminaux embarqués et supervisée par l’exploitation, soit en bout de course transmise aux voyageurs. À l’heure actuelle, les bonnes pratiques préconisent que cette information soit à minima disponible sur smartphone.Différentes applications peuvent recueillir et diffuser l’information en temps réel : applications du réseau, plateformes régionales ou métropolitaine de mobilité, ou encore applications spécifiques telles que Google Maps ou CityMapper. Le SAEIV peut également diffuser l’information en temps réel sur des écrans installés aux arrêts ou des terminaux SIV embarqués dans les véhicules. Ces terminaux sont alors visuels – de type girouettes extérieures au véhicule, bandeaux lumineux ou écran TFT – ou sonores via des haut-parleurs.  

4. Des serveurs pour traiter les données en temps réel

Dernier point : comment le SAEIV gère-t-il la quantité d’informations, constamment réactualisées, qu’il recueille ? Des serveurs de traitement des données en temps réel sont dédiés à cet usage. Les différentes applications du SAEIV communiquent avec les serveurs grâce à Internet et aux réseaux de communication sans fil. Ces serveurs sont suffisamment puissants pour pouvoir synchroniser les données plusieurs fois par seconde, et suffisamment robustes pour assurer une disponibilité de la solution 24h sur 24 et 7 jours sur 7. À titre d’exemple, Pysae traite 520Go de flux par jour et stocke 840 Go de données dans sa base de données ! Un SAEIV doit donc posséder des serveurs fiables et performants !

Solutions SaaS, l’avenir des SAEIV ?

1.     Qu’est-ce qu’un SAEIV « SaaS » ?

La notion de « SaaS » signifie « Software as a Service » et désigne un système de distribution par lequel un logiciel est mis à disposition de ses utilisateurs sous forme d’abonnement à un service et non plus par l’achat d’un produit. Un SAEIV distribué en mode SaaS est hébergé par son éditeur, lequel garantit aussi sa maintenance et son évolution. Selon Nicolas Jaulin, dirigeant de Pysae, l’intérêt du SaaS réside dans le fait que le client bénéficie d’un service global tout en ne supportant pas les coûts de serveurs, de maintenance ou de mise à jour.

2.     Les atouts du SaaS :

L’amélioration continue

Les logiciels développés en mode SaaS sont par définition évolutifs. L’éditeur d’un SAEIV SaaS est donc continuellement en train de l’améliorer,de le munir de nouvelles fonctionnalités, de développer de nouvelles versions,etc.

Un onboarding rapide

Outre l’amélioration continue, le SAEIV en mode SaaS bénéficie généralement d’une prise en main – aussi appelée « onboarding »– rapide. JulienDesbordes, product owner chez PYSAE l’affirme : le but ultime d’un éditeur « SaaS » est le plug and play, qui consiste à rendre ses utilisateurs quasi instantanément autonomes sur l’outil – à l’inverse de l’ancien modèle avec des configurations qui pouvaient durer des mois ! Nathan Lachaud, expert en SAEIV chez RATP Dev confirme qu’avec le SaaS, « le déploiement et l’utilisation de la solution sont optimisés et le déploiement devient beaucoup plus rapide ».

Le try and buy

Autre avantage du fonctionnement SaaS, il est possible détester à petite échelle avant d’oser le grand déploiement – ce que l’on appelle« try and buy ». Selon Maxime Cabanel, account manager chez PYSAE, « le SaaS permet au client de tester avant d’acheter ». Le SAEIV SaaS de PYSAE a ainsi été testé sur le réseau Simplibus de Sainte-Maxime, essai qui s’est avéré concluant. Les sociétés Rafaël Bus et Estérel Cars l’ont par la suite déployé sur le réseau Agglobus-CAVEM, la Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée qui représente la deuxième agglomération du Var.

Quelles sont les grandes fonctionnalités d’un SAEIV ?

Un SAEIV est muni d’un certain nombre de fonctionnalités qui assurent son bon fonctionnement et garantissent qu’il réponde bien aux attentes de ses utilisateurs. Voici la liste des fonctionnalités d’une solution SAEIV.

Aide à la conduite

Capture d'écran schéma itinéraire application conducteurs SAEIV PYSAE
Aide à la conduite pour les conducteur de bus avec le SAEIV PYSAE

- Un SAEIV doit comporter une fonctionnalité de guidage GPS bus, pour renseigner les conducteurs sur leur itinéraire et réduire les temps de formation.

- La fonction de calcul de l’avance-retard garantit la ponctualité des véhicules sur leur itinéraire en déterminant en tout temps s’ils sont en retard, à l’heure ou en avance.

 - L’outil de gestion des correspondances fournit de l’information aux conducteurs pour renseigner les passagers sur les horaires des prochains départs en correspondance.

- Les SAEIV sont aussi munis d’une fonction de communication avec l’exploitation, qui permet aux conducteurs et aux responsables d’exploitation de rester en contact par appels ou par messages.

Supervision de l’exploitation

Capture d'écran suivi des courses SAEIV PYSAE
Supervision de l'exploitation depuis le back-office de la solution SAEIV de PYSAE

- Avec la fonctionnalité de géolocalisation des bus, un SAEIV permet à l’exploitation de connaître en temps réel la position de ses véhicules.

- Le suivi des courses informel’exploitation sur l’état du réseau et la bonne réalisation des courses.

- Et parce qu’une exploitation de bus est forcément soumise à des aléas, un SAEIV doit comporter un outil d’alerte pour permettre aux conducteurs de remonter des problèmes de trafic, de prise deservice, ou signaler des incidents, etc.

- Les SAEIV permettent aussi de fournir des statistiques pour alimenter les rapports d’activité à destination des collectivités.

Information des voyageurs

Capture d'écran temps d'attente en temps réel pour les voyageurs SAEIV PYSAE
Information des voyageurs en temps dans l'application PYSAE

- Un SAEIV doit comprendre une fonctionnalité d’affichage du temps d’attente, mise à jour en temps réel, pour informer les voyageurs sur l’horaire réel de passage du prochain bus à leur arrêt.

- Avec l’outil de géolocalisation des bus,les passagers sont également rassurés sur le temps qu’il leur reste à attendre avant l’arrivée de leur bus !

- La fonction de notifications permet à l’exploitation de signaler aux voyageurs, directement sur leur smartphone, tout incident qui perturberait leur ligne.

- Les fiches horaires renseignent les voyageurs sur les heures théoriques de passage des bus et facilitent l’anticipation des déplacements.

Gestion des plans de transport

Capture d'écran visualisation et édition du plan de transport SAEIV PYSAE
Gestion des plans de transport dans le SAEIV PYSAE

- Un SAEIV doit également mettre à disposition des exploitants un outil de visualisation et d’édition des données pourmettre à jour le plan de transport : créer une déviation, déplacer unarrêt, modifier une fiche horaire, etc.

- La solution doit aussi permettre l’import de fichiers externes et de données issues des logiciels métier (formats GTFS,Excel, Gescar, OKAPI, TEO, Verba…).

- La fonctionnalité de création automatique des itinéraires permet de gagner du temps pour mettre à jour les données.

- Le contrôle automatique des erreurs permet d’éviter les erreurs et les incohérences dans le plan de transport.

Intégrations avec des applications tierces

Un système SAEIV performant doit pouvoir s’intégrer dans un écosystème d’outils relatifs au domaine du transport de voyageurs. Parmi les intégrations possibles, il peut s’interconnecter avec des logiciels ou systèmes métiers tels que des Systèmes d’Information Voyageurs (ou SIV) ou des logiciels de planning (Gescar/TEO/OKAPI), ou encore partager de l’information en temps réel avec l’interface GTFS-RT.

A titre d'exemple, voir la liste des systèmes métiers et applications compatibles avec la solution PYSAE.

Questions

Vous souhaitez des renseignements sur le SAEIV de Pysae ? Vous pouvez nous contacter. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous au plus vite !  Vous possédez vos serveurs ou ce sont des serveurs externes ?