SAEIV

Appels d’offre transport de voyageurs : comment répondre aux attentes des collectivités grâce à un SAEIV

Aujourd’hui la politique de mobilité est une des principales compétences des collectivités locales et un levier majeur de développement de leur territoire. Lorsque celles-ci rédigent leurs appels d’offres, elles s’attendent à ce que les entreprises candidates comprennent les attendus du projet mais soient aussi capables de le transcender et d’être force de proposition, avec une offre cousue main.

Qu’il soit explicitement demandé dans le cahier des charges ou non, un SAEIV s’avère aujourd’hui être un élément incontournable pour une réponse à un appel d’offres réussie. Pourquoi et comment les opérateurs de transports peuvent-ils les intégrer à leur offre ? PYSAE fait le point.

Mobilité : de nouvelles tendances identifiées dans les appels d’offre des collectivités locales

Les territoires cherchent à développer leurs attractivité. Mais leur développement économique, social et culturel dépend avant tout de leur service de mobilité : il doit permettre des déplacements simples, fluides et efficaces en tout point du territoire et pour tous les citoyens. De cette volonté découlent ces tendances phares, que l’on retrouve dans les cahiers des charges des collectivités :

Les 5 attentes incontournables d’un appel d’offres de transports collectifs
  • La volonté de proposer des services de transport capables de favoriser le développement du territoire en milieu urbain comme rural. 
  • Le besoin d’un service adapté aux rythmes de vie de la population et aux besoins de chacun (horaires de travail et scolaires, culture, loisirs, santé…).
  • La recherche d’outils de dématérialisation. À l’ère du digital, les usagers cherchent des solutions simples, rapides et interconnectées : solutions de paiement sans contact ni titre de transport, informations temps réel, planification simple de leurs trajets multimodaux…  
  • La nécessité de répondre aux objectifs de la loi LOM : l’ouverture des données de transport pour favoriser l’intégration au MaaS et donc l’intermodalité, mais aussi la couverture de toutes les zones blanches du territoire.
  • La prise en compte des nouvelles mobilités actives et partagées (vélo, covoiturage, autopartage…) qui se sont développées en parallèle d’une prise de conscience globale sur les sujets de l’environnement et du développement durable.

En quoi les SAEIV permettent de répondre aux attentes des AOM ?

Afin de répondre aux attentes et besoins cités ci-dessus, les collectivités locales sont à la recherche d’outils digitaux performants et sont, la plupart du temps, enclines à investir dans ce domaine pour améliorer la qualité de service rendue aux voyageurs. Les AOM demandent donc parfois de manière explicite dans leurs appels d’offres une proposition de SAEIV, mais elles peuvent aussi simplement suggérer un système de géolocalisation ou un Système d’Information Voyageur. Dans tous les cas, un SAEIV s’avère nécessaire. 

Qu’est ce qu’un SAEIV ?

Un système d'aide à l'exploitation et à l'information voyageurs, ou SAEIV, est un outil intelligent de localisation en temps réel de véhicules de transport en commun, conçu pour superviser l’exploitation des opérateurs de transport, informer les voyageurs et faciliter la conduite des chauffeurs. De par ses fonctionnalités, il permet de répondre à de multiples enjeux des collectivités : 

Aide à la conduite

La qualité de service est une des priorités des AOM : ponctualité, rigueur et assistance sont pour elles des impératifs. Car c’est en offrant une qualité de service irréprochable que les collectivités pourront fidéliser leur clientèle et rivaliser avec l’usage de la voiture individuelle.

Les conducteurs sont en "première ligne" en ce qui concerne la qualité de service. Il convient de leur donner les outils nécessaires pour que la qualité soit au niveau attendu. Grâce à un système de géolocalisation, le SAEIV leur permet de connaître en permanence leur position sur la ligne et leur avance-retard par rapport à l’horaire théorique. Ils sont donc en mesure d’adapter leur allure et d’être ponctuels. Un SAEIV performant peut même fournir un véritable outil de guidage GPS sur mesure. Des services très utiles aux nouveaux conducteurs qui découvrent la ligne, afin qu’ils soient rapidement opérationnels. Appels, messages, signalements, les conducteurs sont connectés en permanence à leur responsable d’exploitation.

Supervision de l’exploitation

Afin de proposer une offre de mobilité fluide et efficace, les collectivités cherchent à investir dans des outils d’aide à l’exploitation interne performants. 

Un SAEIV permet d’assister le responsable d’exploitation, grâce aux informations transmises par les applications embarquées et à l’outil de géolocalisation : il peut suivre en temps réel la position des véhicules et connaître tous les événements et aléas survenant sur la ligne. Il est automatiquement alerté en cas d’anomalie et peut alors entrer en communication avec les conducteurs pour résoudre le problème, ou même alerter les voyageurs et traiter leurs réclamations. Le SAEIV permet aussi de fournir des statistiques facilement analysables au responsable d’exploitation. Elles permettent de superviser les sous-traitants et d’alimenter les rapports d’activité à destination des collectivités, qui apprécient de pouvoir accéder à ce type d’informations. 

Information voyageurs

Afin de satisfaire des usagers désormais habitués à l’information temps réél, ayant un rythme de vie soutenu et étant à la recherche de solutions agiles, les collectivités souhaitent mettre à leur disposition des outils performants d’information voyageurs.

Le SIV ou Système d’Information Voyageurs - qui sont compris dans un SAEIV - permet de remonter les données des systèmes embarqués dans les bus ou les autocars, pour les diffuser en temps réel aux voyageurs via une application sur leur téléphone et une interface web. Ils peuvent ainsi géolocaliser leur bus, savoir dans combien de temps il arrive et quel sera son temps de trajet approximatif en fonction du trafic. Les AOM souhaitent que dans les villes moyennes, les zones rurales ou périurbaines, les habitants disposent, comme dans les métropoles, de ce type de services efficaces et faciles d’utilisation. 

Gestion des plans de transport

Dans un contexte de restructuration des territoires et suite à la loi NOTRE, les opérateurs de transport fusionnent, les acteurs se concentrent et les exploitations deviennent plus importantes. Les collectivités attendent que la réorganisation des services de transport se fasse facilement, sans conséquence négative sur la qualité de service.

Un SAEIV permet aux exploitants de visualiser et d’éditer des données afin de mettre facilement à jour leurs plans de transport : créer un nouvel itinéraire, créer une déviation, déplacer un arrêt, modifier une fiche horaire ou autre. PYSAE  permet notamment de créer et contrôler automatiquement des itinéraires : cela permet un gain de temps considérable et évite les incohérences dans le plan de transport. Il est également important que le SAEIV permette l’import de fichiers externes et de données issues des logiciels métier de l’opérateur, afin de faciliter son utilisation. 

Intégrer un SAEIV à sa réponse à un appel d’offre : quels atouts pour les opérateurs de transport ?

Nous venons de le voir, les fonctionnalités des SAEIV permettent sur plusieurs aspects de répondre aux attentes des collectivités en termes de qualité de service. Selon le type de marché, cela peut faire partie intégrante des attentes des AOM ou bien être un plus : une manière pour les opérateurs de prouver leur engagement pour un service performant, et de se positionner comme partenaire de confiance des collectivités. 

En effet, lorsque les opérateurs répondent en tant que futur délégataire de service public (DSP) il est de leur responsabilité de mettre en place un SAEIV : faire appel à un service tel que PYSAE, apportant une vraie qualité pour un coût minime et d’autant plus apprécié des collectivités. 

Mais sur un marché public, proposer un SAEIV paraît moins évident : le cahier des charges est assez basique, et l’aspect financier est très important. Pourtant, le coût d’une solution comme PYSAE reste marginal et le rapport valeur ajoutée / coût est excellent. Les opérateurs de transport ont donc tout intérêt à être force de proposition en proposant un SAEIV pour un marché public : c’est un excellent moyen pour eux de gagner des points, en proposant une vraie qualité de service et en témoignant de leur compréhension des enjeux et priorités des politiques de mobilité de leur territoire

Atout n°1 : éviter la course au prix et fournir une qualité de service remarquable

Les régions, qui sont nouvelles autorités compétentes en matière de transport depuis la loi NOTRe, allouent un budget conséquent aux transports : elles n’attendent pas de l’entreprise de transport qu’elle choisissent le prix le plus bas (ce qui aurait pour conséquence la baisse de qualité de service), mais au contraire, un positionnement plus qualitatif. Les opérateurs de transport ont donc tout intérêt à sortir de la course au prix et à se concentrer sur les marchés qui cherchent de la qualité de service et dégagent une marge intéressante. 

Atout n°2 : répondre aux enjeux de l’intermodalité et du MaaS

L’intermodalité est au cœur des priorités des AOM et son enjeu principal est la connexion fluide des différents modes de mobilités. Un SAEIV permet de collecter et diffuser les informations temps réelles nécessaires au bon déroulement d’un trajet intermodal. De plus, il permet aux opérateurs d’intégrer les plateformes de MaaS (mobility as a service) du territoire et ainsi, de favoriser l’intermodalité. 

Atout n°3 : réorganiser les exploitations de manière efficace en cas sous-traitance ou de fusion

La sous-traitance est de plus en plus répandue. Un SAEIV permet aux opérateurs de transport d'avoir une vision aussi précise des circulations de son sous-traitant que de ses propres véhicules. Cela encourage les sous-traitants à maintenir une qualité de service et permet de rassurer les collectivités. Dans les cas de fusion ou de rachat d’entreprise également, qui demandent une réorganisation et une gestion plus industrielle de l’exploitation, un SAEIV permet d’assurer plus  facilement la transition.

Atout n°4 : répondre aux attentes de la LOM

La loi d’orientation des mobilités (LOM) du 24 décembre 2019 rend obligatoire, d’ici au 1er décembre 2021, l’ouverture des données (statiques, temps réel et historiques) dans le secteur de la mobilité. Un SAEIV comme PYSAE est donc indispensable aux collectivités pour ouvrir leurs données et se mettre en conformité avec la LOM.

Comment intégrer simplement UN SAEIV à son offre de transport de voyageurs ?

L’intégration d’un SAEIV peut paraître complexe pour les transporteurs : acquérir le matériel, l’installer, gérer la maintenance et assurer les coûts que cela engendre sans savoir exactement quel sera le résultat… C’est pourquoi des SAEIV en mode SaaS, comme PYSAE, ont été créés. 

UN SAEIV en mode SaaS : une solution simple à mettre en place

« SaaS » signifie « Software as a Service » : cela veut dire que le logiciel est mis à disposition de ses utilisateurs sous forme d’abonnement. Un SAEIV distribué en mode SaaS comme PYSAE est hébergé par son éditeur, qui garantit sa maintenance et son évolution. C’est un service global mis en disposition des opérateurs de transport, sans qu’ils aient à supporter les coûts de serveurs de maintenance ou de mise à jour. PYSAE permet ainsi une prise en main facile pour les utilisateurs, le déploiement se fait rapidement et l’utilisation est optimisée.

Autre avantage : opter pour un SAEIV  en SaaS permet de tester le service à petite échelle avant de le déployer sur toute son exploitation, autrement dit, cela permet aux opérateurs de tester avant d’acheter !

Pour conclure :

Intégrer un SAEIV à sa réponse à un appel d’offre est donc, au-delà même d’une valeur ajoutée, une véritable nécessité pour les opérateurs de transports de voyageurs. Un SAEIV permet à la fois d’assurer une vraie qualité de service aux usagers, et d’assurer aux collectivités un service de transport optimal, capable de répondre aux nouveaux enjeux de mobilité. En proposant un SAEIV en SaaS comme PYSAE dans leur offre, les opérateurs de transports peuvent donc facilement bénéficier de ses atouts et ainsi se démarquer aux yeux des responsables de collectivités

En effet, le coût d’une solution comme PYSAE reste marginal dans le budget d’un marché ; pourtant, sa valeur ajoutée en termes de qualité de service est incomparable. Les opérateurs ont donc tout intérêt à sortir de la logique de la course au prix pour se démarquer de la concurrence : l’appétence pour les services digitaux est aujourd’hui énorme, être force de proposition dans ce domaine ne peut être qu’un pari gagnant !

Échangeons

Vous souhaitez en savoir plus sur comment avoir recours à PYSAE pour optimiser votre qualité de service? N’hésitez pas à nous écrire à contact@pysae.com.

Vous souhaitez tout savoir sur
l‘actualité du transport de voyageur ?

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester informé des dernières tendances et enjeux du secteur
Merci! Votre inscription a bien été prise en compte!
Oups! Quelque chose n'a pas fonctionné.