Client

Interview : la gestion du réseau de la CAVEM en période de crise du COVID-19

Interview : la gestion du réseau de la CAVEM en période de crise du COVID-19.

Jonathan Delli-Zotti est Directeur Général au sein des sociétés Estérel Cars et Rafaël Bus. Il gère plus de 100 personnes et 70 véhicules sur le réseau de la CAVEM (Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée), le réseau de transport urbain et scolaire de l’agglomération du secteur de Fréjus et Saint Raphaël. Nous l’avons interrogé sur les conséquences de la crise du Covid-19 sur son activité et les solutions mises en place pour pallier la baisse d’activité. Nous avons aussi vu dans quelle mesure PYSAE l’a accompagné pour s’adapter à la situation.

Dans quelle mesure la crise du Covid-19 a-t-elle impacté votre activité ?

Jonathan : Comme tout le monde en France, nous avons été touchés de plein fouet par cette crise. Elle nous impacte d’autant plus que nous sommes un service public, ce qui signifie que nous sommes engagés à fournir un service. Nous devons encaisser une grosse baisse d’activité. Du fait du confinement, nous n’avons plus aucune ligne scolaire ni périscolaire en circulation. Et sur le reste du réseau, nous ne desservons plus qu’un horaire sur deux !

Nous avons eu un impact au niveau du personnel aussi. Nous leur avons laissé le choix de récupérer leurs congés ou d’être au chômage partiel. Quant à nous, nous devons apprendre à jongler avec cette nouvelle organisation !

Quelles solutions avez-vous mises en place pour répondre à cette crise ?

Jonathan : Nous avons été rapides à mettre en place les consignes de sécurité. Parmi les mesures que nous avons prises, nous avons complètement isolé le poste du conducteur avec des bâches et la porte avant des bus a aussi été condamnée pour éviter tout contact avec les voyageurs. Nous fournissons régulièrement aux conducteurs du matériel pour se protéger contre le virus : masques, gants, gel hydroalcoolique. Et pour garantir aussi la sécurité des passagers, une société de nettoyage intervient tous les soirs pour désinfecter les bus avec des produits recommandés par le Ministère de la Santé.

Comment PYSAE vous a-t-il aidé à gérer cette crise ?

Jonathan : PYSAE nous a accompagné dans le maintien et l’adaptation de notre activité en temps de crise.

D’une part, le réseau connaît des perturbations, même si nous avons maintenu toutes les lignes en activité : seulement un bus sur deux est en service. Nous avons donc été en mesure de mettre à jour le plan de transport en modifiant les horaires de passages pour les adapter à la situation.

D’autre part, PYSAE nous a aidé à paramétrer un message dans l’application voyageurs du SAEIV pour informer les passagers de la diminution du nombre de services et de véhicules en circulation. L’application est très utile en cette période ou les gares routières sont fermées et où nous ne pouvons plus distribuer les horaires en version papier.

PYSAE nous a enfin accompagné dans la mise en place de messages de rappel des consignes d’hygiène et de sécurité à destination des conducteurs directement via l’application : ceux-ci reçoivent des notifications push-up pour leur rappeler le respect des mesures barrières, la suspension de la vente de billets à bord, ou encore les gestes quotidiens à effectuer tels que le nettoyage du poste de conduite.

Le mot de la fin sur l’intervention de PYSAE ?

Jonathan : Je suis très satisfait de l’accompagnement de PYSAE. Ils répondent présents quand on a besoin d’eux et ont une bonne rapidité d’exécution. Le travail est toujours bien fait !